La digitalisation de l’agriculture en Afrique n’est qu’à 6% de son potentiel

Le CNRA ivoirien obtient l’ISO 9001 pour ses semences de palmier à huile
28 juin 2019
Le commerce entre le Maroc et l’Afrique en petite forme
8 juillet 2019

La digitalisation de l’agriculture en Afrique n’est qu’à 6% de son potentiel

La “digitalisation pour l’agriculture” (D4Ag) actuellement en cours en Afrique ne représenterait qu’à peine 6% de son potentiel. Il ne s’agit, donc, que de “la partie émergée de l’iceberg”, souligne le premier rapport du CTA (Centre technique pour l’agriculture et la coopération rurale ACP-UE) sur la digitalisation de l’agriculture africaine réalisée conjointement avec Dalberg Advisors et rendu public vendredi.

Le chiffre d’affaires annuel du digital agricole en Afrique sub-saharienne -drones, capteurs sur le terrain, mégadonnées, apprentissage automatique, etc- serait de € 127 millions, alors que son marché “exploitable” serait de € 2,3 milliards. En 2019, 390 “solutions D4Ag” ont été recensées à travers le continent, ce qui peut paraître, a priori, faible mais considérable lorsqu’on note que 60% ont été lancés depuis trois ans seulement et 20% depuis 2018 ; 33 millions de petits agriculteurs et éleveurs, soit 13% de leur nombre total, ont eu recours à un moment ou un autre au digital, et jusqu’à 45% des foyers paysans. Le nombre de fermes impacté par le phénomène a progressé de 44% en moyenne chaque année depuis trois ans.

 

Plus d’infos

Français
ESPACE EXPOSANT
Si vous etes membre, vous pouvez maintenant accéder a votre compte exposant :
Rester connecté