Neuf pays ouest-africains nécessitent une aide alimentaire extérieure

Premiers contrats de cacao de Côte d’Ivoire et du Ghana signés avec une prime de $400
17 septembre 2019

Neuf pays ouest-africains nécessitent une aide alimentaire extérieure

L’impact des conflits et le manque de précipitation  sont à l’origine de l’insécurité alimentaire dans la région ouest-africaine affirme la FAO dans son rapport trimestriel  Perspectives de récoltes et la situation alimentaire publié jeudi dernier. Parmi les 41 pays à bénéficier d’une aide extérieure pour couvrir leurs besoins alimentaires, 31 sont africains dont 9 ouest-africains.

L’offre mondiale de céréales est plus abondante que prévue en 2019/20. Elle s’élève à 2 708 millions de tonnes (Mt), soit 23 Mt de plus par rapport aux prévisions faites en juillet et 55,4 Mt  (2,1%) de supplémentaires qu’en 2018. Des résultats encourageants qui tranchent avec la situation ouest-africaine où la production de céréales s’élève à 60,9 Mt  en baisse de 3,5 %. Comment peut-on expliquer cette chute de la production ?

En Afrique de l’Ouest, les productions de 2018 étaient d’abord des chiffres records. A noter que les résultats de cette année restent toutefois supérieurs à la moyenne quinquennale. En outre, la sécheresse et le manque de pluies ont diminué la production de céréales dans plusieurs pays côtiers. L’insécurité civile et les conflits, notamment dans nord-est du Nigeria, dans le bassin du Tchad et la région du Mali, ont eu un impact sur l’agriculture et les capacités de production, réduisant ainsi considérablement les perspectives de récolte dans zones affectées. Les baisses de la production céréalière touchent le riz, le maïs, le mil et le sorgho.

 

Plus d’infos…

Français
ESPACE EXPOSANT
Si vous etes membre, vous pouvez maintenant accéder a votre compte exposant :
Rester connecté